Moto : comment bien choisir son casque ?

En France, le port de casque est une obligation légale pour les conducteurs, mais aussi les passagers de motos et de deux-roues motorisés en général. Conformément au Code de la route, cet équipement doit être homologué. Outre ce critère, quels sont donc les éléments à prendre en compte pour bien choisir son casque ? Nous vous livrons des éléments de réponse dans cet article.

Les éléments à prendre en compte pour choisir son casque

La taille

La taille est le premier élément que vous devez prendre en considération pour bien choisir votre casque de moto. Il en va de votre sécurité. Un casque trop grand ne vous apportera aucune protection. Par conséquent, optez pour un modèle qui s’adapte parfaitement à votre crâne. N’hésitez surtout pas à mesurer votre tour de tête à l’aide d’un mètre ruban pour connaître votre taille.

La visière

Pouvant être à la fois antibuée et anti-rayure, la visière a un double objectif. En effet, elle vous protège contre les rayons du soleil, le vent et les éventuels projectiles sur la route d’une part, et vous offre une vision parfaite pendant la conduite d’autre part. Selon les casques de motos, la visière peut être claire, foncée, chromée… elle ne sera pas non plus la même si vous pratiquez du rallye moto. En effet, pour ce cas précis, elle se doit d’être plus basse afin d’offrir au pilote une vision frontale.
Moto : comment bien choisir son casque ?

Le système de fermeture du casque

Le casque doit être obligatoirement être fermé lorsque vous conduisez votre moto. Pour ce faire, tous les casques sont dotés de deux lanières appelées jugulaires. On distingue trois principaux systèmes de fermetures :

  • Le système mécanique : un ergot s’insère dans un petit boîtier
  • La boucle classique en double D : c’est le seul système autorisé lors de compétitions motos
  • Le système de fermeture à crémaillère : il utilise des crans

Le matériau de la coque

Faisant office d’amortisseur de choc et protégeant contre la pénétration d’éventuel objet contondant, la coque peut être en polycarbonate ou en matériau composite. En fonction des fabricants, les coques en matériau composite peuvent être fabriquées avec des fibres de verre, du carbone ou encore du kevlar. Si vous voulez privilégier la résistance, optez pour un casque avec une coque en fibre de verre. Si vous recherchez la légèreté, préférez les modèles avec une coque en carbone.

Le poids du casque

De manière générale, les casques de motos pèsent en moyenne entre 1 kg et 1,8 kg. Le poids a son importance, car un casque relativement lourd peut, sur un long trajet, causer des problèmes aux cervicales. Un casque léger quant à lui peut avoir fait des concessions sur des éléments d’isolation phonique ou encore sur la qualité de la mousse pour voir son poids optimisé.

Le prix

Le prix d’un casque peut varier d’un modèle à l’autre. Vous pouvez acheter un casque à partir de 50 €, mais certains modèles peuvent coûter jusqu’à 1 500 €. Les connaisseurs s’accordent à dire que les modèles à moins de 150 € font certainement, pour la plupart, l’impasse sur des éléments de qualité et de confort. Cependant, il faut garder à l’esprit que ni le prix ni la marque d’un casque ne sont un gage de qualité.

L’homologation des casques de moto

Un casque homologué doit répondre à la norme ECE 22-05. Il doit porter une étiquette sur laquelle vous devez trouver la lettre E ainsi qu’un numéro correspondant au pays d’homologation. Certains casques peuvent ne pas avoir l’homologation européenne, mais française. Dans ce cas, ils doivent disposer d’une étiquette de couleur verte portant la mention NF S 72.305. Les casques vendus sur le territoire national doivent par ailleurs présenter sur chacun de leurs côtés (devant, derrière, à gauche et à droite) quatre bandes réfléchissantes.

Les principaux types de casques de motos

Il existe actuellement un certain nombre de types de casques de motos sur le marché. Le choix dépendra surtout de vos besoins et de la manière dont vous utilisez votre deux-roues.

Le casque intégral

Le casque intégral est le modèle de casque qui garantit la meilleure sécurité de conduite. Il tire son nom du fait qu’il recouvre intégralement la tête de celui qui la porte. Il possède une mentonnière rigide qui est solidaire de la calotte. Pouvant être utilisé aussi bien sur route qu’en compétition, il est adapté aux conduites en grande vitesse. Toutefois, il est important de toujours respecter les limitations de vitesse. Cependant, ce type de casque a l’inconvénient d’être plus lourd et moins ventilé que les autres modèles, ce qui peut être assez problématique en été ou sur de longs trajets.

Le casque jet

Le casque jet est certainement le modèle le plus répandu chez les conducteurs de deux-roues, toutes catégories confondues. Et pour cause, il est accessible à un prix intéressant. Il est également léger et par conséquent plus confortable. Par ailleurs, il se décline en plusieurs coloris et présente différentes finitions. En contrepartie, il présente une protection limitée. Il est surtout recommandé si vous conduisez à des vitesses raisonnables, voire faibles.

Le casque modulable

Aussi appelé flip-up, le casque modulable est un compromis entre le casque intégral et le casque jet. Disposant d’une mentonnière relevable, il offre un gain de confort lorsque vous êtes à l’arrêt ou à une vitesse peu élevée et reste efficace en pleine vitesse, lorsque la mentonnière est fermée. Pour plus de précautions, il convient d’opter pour les casques modulables dotés de la double homologation P/J. Ces derniers sont plus sûrs. En contrepartie, ils sont plus lourds que les casques intégraux.

Le casque adventure

Se destinant surtout aux usagers des pistes de terre, le casque adventure démontre une grande étanchéité et une grande isolation de l’extérieur. Grâce à sa bonne ventilation et sa visière, il peut passer en mode tout-terrain. Ce type de casque propose généralement des composants remplaçables et faciles à nettoyer.

Le casque tout-terrain

Le casque tout-terrain ou cross se différencie par sa mentonnière massive et sa visière longue et profilée. Il est surtout utilisé pour le sport et les compétitions. Il a l’avantage d’être très léger et bien ventilé. Les casques jets avec visière sont également catégorisés comme des casques tout-terrain. Ils ont été spécialement élaborés pour le trial.